Apprendre aux enfants à gérer leur argent - Dave Keesler

Mon blogue

Apprendre aux enfants à gérer leur argent

Apprendre aux enfants à gérer leur argent - Dave Keesler

L’année dernière, à l’occasion des fêtes de fin d’année, je me suis procuré une tirelire. Je l’ai enveloppée et l’ai placée sous le sapin de Noël. Ma petite fille était vraiment intriguée par cette initiative, et moi-même je voulais qu’elle comprenne que c’était le meilleur cadeau qu’on puisse offrir à notre famille. Je lui ai dit d’appeler son frère pour que je leur explique en quoi consiste ce projet de tirelire familiale.

Le principe de la tirelire familiale

Pendant toute l’année, on mettait de l’argent dans la tirelire, et chacun s’engageait à économiser autant que possible. Tous les mois, on ouvrait la boîte, on comptait et enregistrait le montant. Puis on mettait cet argent dans un autre pot, plus grand. Et on essayait le mois suivant d’égaler, ou mieux encore, de dépasser le montant, et ainsi de suite. À la fin de l’année, cette économie est au fond le cadeau pour tous les membres de la famille. Elle représente les efforts de tout un chacun pour mieux gérer l’argent et permet de financer différents projets : voyage, recevoir des traitements de varicosité, de thalassothérapie, et bien d’autres encore.

On était tous très motivés

Le premier mois, on a économisé près de 100 $. On renonçait à certaines activités coûteuses, et limitait certaines habitudes comme les soirées au restaurant. En été, notre projet était mis à l’épreuve par le désir de partir en vacances aux États-Unis. On s’était finalement résolu à séjourner au Camping des Voltigeurs, à Drummondville. J’avais pensé un moment à écourter le séjour, mais cela aurait été trop austère pour les enfants. Par ailleurs, mon épouse et moi étions diligents sur les dépenses de la vie quotidienne. En ce qui me concerne, je réussissais à verser dans la tirelire entre 15 et 30 $ par mois. On pouvait par ailleurs se divertir tout en épargnant. Car la plupart de nos divertissements étaient gratuits : promenade dans les bois, excursion à la plage, pique-nique au parc, etc.

De la fierté pour les enfants

Il y avait quand même certains mois où le montant de la tirelire était faible. Mais on essayait toujours de se rattraper. Je pense que ce projet de tirelire fut une expérience enrichissante et pour ma fille et pour mon garçon. Je leur ai demandé le fond de leurs pensées. Ils s’accordent pour dire que ce n’était pas si évident à réaliser au début, mais qu’ils étaient fiers de participer à un projet concret. On parlera prochainement sans doute de la façon d’améliorer la tirelire. Pour l’instant, les enfants ont raison d’éprouver une grande fierté, puisqu’on aura économisé un peu moins de 1400 $.