Bon appétit ! - Dave Keesler

Mon blogue

Bon appétit !

Bon appétit ! - Dave Keesler

Dans une heure, je pars faire ma tournée quotidienne. Chaque fin de matinée, je livre des repas aux personnes âgées qui ne peuvent plus faire la cuisine. Ces repas sont préparés par la résidence Lepage pour qui je travaille depuis bientôt 3 ans.

Je suis livreur indépendant de profession, et je travaille pour plusieurs compagnies. Mais la livraison des repas est sans aucun doute le contrat le plus important. Mes grands-parents sont par chance, encore en bonne santé et j'ai toujours été très proche d'eux depuis mon enfance. Livrer ces repas à chaque jour, c'est pour moi, beaucoup plus qu'une tournée. C'est une façon de pouvoir montrer ma reconnaissance à mes grands-parents que j'adore. À chaque visite, j'échange quelques mots avec mes clients avant de leur souhaiter bon appétit. Ils m'accueillent toujours avec le sourire, bien sûr, parce que je leur apporte leur repas, mais aussi, parce qu'ils savent que je suis content de les voir.

Tout le monde préfère continuer à vivre chez soi, même quand la santé n'est plus aussi solide qu'avant. La livraison de repas fait partie des services offerts dans le cadre du maintien à domicile. Cela permet bien évidemment à ces personnes de ne pas avoir à préparer leurs repas elles-mêmes, mais aussi, de leur assurer le régime alimentaire qu'elles doivent suivre. Par exemple, l'un de mes clients, monsieur Gauthier, ne doit pas manger de sel et les repas que je lui apporte chaque jour, sont préparés selon les prescriptions de son diététiste. Monsieur Gauthier n'aime vraiment pas manger sans sel et, il me demande souvent, en plaisantant, si j'en ai un peu dans ma poche. Quant à madame Ricard, une autre de mes clientes, elle n'a pas droit au sucre, car elle est diabétique, mais elle a pu s'y habituer. Je dois donc toujours vérifier que j'apporte le bon repas à chaque client. Ce n'est pas comme la livraison de pizza. Pour moi, aucune erreur n'est permise !

En fin de semaine, bien sûr, les clients reçoivent aussi leurs repas, mais beaucoup sont livrés par des bénévoles qui consacrent quelques heures de leur temps libre pour aider l'association. Je fais partie de ces bénévoles, mais seulement 2 fois par mois, quand je n'ai pas la garde de mes enfants. Mes clients me disent que je travaille assez dans la semaine et que je dois me reposer la fin de semaine, mais ils savent que je le fais avec plaisir, toujours en pensant à mes grands-parents. Le jour viendra où quelqu'un m'apportera mes repas, mais j'espère que je ne serai pas au régime sans sel !