C’est décidé, je me remets aux arts martiaux ! - Dave Keesler

Mon blogue

C’est décidé, je me remets aux arts martiaux !

C’est décidé, je me remets aux arts martiaux ! - Dave Keesler

C'est au moment où je placardais une annonce au restaurant du coin que j'ai remarqué une affiche d'un club d'arts martiaux. Cela tombe bien, depuis quelques semaines, l'idée de reprendre le sport me trottait dans la tête. Je crois que j'ai trouvé à quel club m'inscrire pour reprendre la pratique du sport. En regardant cette affiche à ce moment précis, beaucoup de choses me reviennent en mémoire.

Quand j'étais plus jeune, j'ai longtemps pratiqué les arts martiaux. J'ai fait du judo pendant 3 ou 4 ans. Même si cela remonte à bien loin, j'en garde d'excellents souvenirs. En effet, j'étais très régulier aux entraînements, et si j'ai dû abandonner la pratique du judo, c'était bien malgré moi. Comme mon père venait de trouver un travail dans le remplacement toiture Chicoutimi, mes parents étaient alors déménagés, et dans cette nouvelle ville, il n'y avait pas de club près de la maison. Ceux qui existaient étaient très loin de chez moi, et mes parents n'avaient pas le temps de m'y amener à cause de leur travail.

L'occasion de rependre cette pratique s'était présentée par la suite, mais la période d'inactivité avait été trop longue et l'envie n'était plus très présente. De toute façon, je m'étais mis au soccer, et cela me prenait bien tous mes après-midis de libre. Je ne m'imaginais pas reprendre les arts martiaux, avant de tomber sur cette annonce.

Je vais aller m'inscrire et me remettre à la pratique. Je compte laisser tomber le judo et essayer d'autres disciplines, peut-être plus en rapport avec mon âge. J'appréhende la reprise, car cela fait exactement 17 mois que je n'ai pas pratiqué une activité sportive de manière soutenue et régulière. Normalement, ma motivation devrait compenser ma mauvaise forme physique. De plus, les maîtres savent certainement s'y prendre avec les pratiquants d'un certain âge, les séances seront adaptées au public concerné.