Une année de changements - Dave Keesler

Mon blogue

Une année de changements

Une année de changements - Dave Keesler

Cette nouvelle année promettait d’être riche en changements. J’avais accepté un nouvel emploi, et nous avions déménagé dans une maison, avec ma conjointe. Nous étions allés prendre du pavé uni rive-sud. Au retour, j’ai décidé de faire un détour par le village où je suis allé, enfant, pour mes vacances d’été. Mes grands-parents avaient eu une maison sur la rue principale, et j’avais passé de merveilleux été entre les bois et les champs. Revenir dans ce lieu où ma mémoire s’était remplie d’expériences heureuses et partager mes souvenirs avec ma compagne, tels étaient mes buts en revenant. J’étais loin de me douter des conséquences de cette visite improvisée. Lorsque j’ai stationné mon auto, j’ai compris que le temps était passé depuis que j’étais venu la dernière fois. Je me souvenais de maisons un peu défraîchies, elles étaient toutes repeintes fraîchement. Le charme du village était encore présent et son entretien l’avait préservé des ravages du temps.

Sur la place, une fontaine moussue glougloutait joyeusement. Je n’étais pas venu chaque hiver, mais j’avais encore une anecdote présente à l’esprit sur le jour où elle fut arrêtée, en prévision du gel. J’ai raconté l’histoire à Ophélia, qui fut très amusée. De hauts arbres étaient visibles de la rue, ils poussaient dans des jardins bien entretenus. Nous avons croisé un cycliste, une mère et son enfant, une femme au volant d’un tracteur, et un petit garçon qui courait. C’était si calme, si paisible que le temps semblait s’être arrêté. C’était une journée parfaite, car le soleil brillait, mais la température de l’air n’était pas trop élevée. J’ai montré les lieux de mon enfance heureuse à Ophélia. Elle m’a écouté raconter mes aventures et mes déceptions d'enfant. De retour à notre maison, elle m’a demandé de les mettre en mots, de les écrire.

Je n’avais jamais pensé à relater ce que j’avais vécu dans mon passé. J’ai commencé par un récit de mes découvertes d’animaux et de lieux, qui revêtaient, pour le petit garçon que j’étais, un aspect magique. Mon écrit devint vite une succession de chapitres. J’espère, un jour, terminer cette autobiographie de mes plus belles journées, lorsque j’étais encore petit. Mon regard sur la vie a changé, évidemment, mais je reste encore émerveillé par les merveilleuses surprises que réserve la nature à ceux qui veulent la découvrir. Un jour, peut-être que mes souvenirs seront appréciés par des lecteurs qui ne m’auront jamais vu.